Les 5 excuses (bidons) de ceux qui ne passent jamais à l’action

Passer à l’action est la clé.

La clé pour sortir de la procrastination ou de la déprime, la clé pour réaliser ses rêves et ses objectifs, la clé pour être heureux.

Malheureusement, beaucoup de gens ne passent jamais à l’action. Au lieu de cela, ils préfèrent se contenter d’une vie médiocre et subie, ne cessant de se lamenter et de chercher des coupables à leurs faiblesses.

Prenons un exemple, le mien.

Il y a 6 mois de cela, j’ai posé un congé sabbatique de 8 mois pour parcourir l’Asie. Un rêve qui germait dans ma tête depuis des années.

Quand j’ai annoncé ma décision à mes amis, mes collègues et mes connaissances, un bon nombre d’entre-deux m’ont avoué qu’ils aimeraient en faire autant, mais que…

« Tu comprends…

Je n’ai pas les moyens…

Je n’ai pas le temps…

Je n’ai pas le courage…

Je n’ai pas ta chance…

Ce n’est pas le bon moment… »

Autant de prétextes et d’excuses à la con pour justifier leur passivité et leur incapacité à passer à l’action pour accomplir leurs rêves et leurs projets.

Oui, ce sont des excuses bidons, et je vais vous dire pourquoi.

Tu n’as pas les moyens ?

90% des gens qui m’ont sorti cette excuse gagnent au moins autant d’argent que moi, sinon plus pour certains. Sauf que… plutôt que de consacrer leur pognon à un grand voyage, ils ont préféré faire un nouveau crédit pour acheter une bagnole ou refaire la cuisine. Ils ont acheté un IPhone ou un Thermomix à 1 000 euros, accumulé des chaussures de marques, des jeux-vidéos ou des articles électroménagers.

Je ne les juge pas ! Ce ne sont pas mes affaires. Chacun est libre de dépenser son argent comme bon lui semble.

Par contre, qu’ils ne viennent pas me dire qu’ils n’ont pas les moyens de faire un grand voyage. Ils ont juste choisi de dépenser leur blé d’une façon différente. Tout est une question de priorité.

Tu n’as pas le temps ?

Parce que tu crois que moi, j’en ai plus que toi, du temps ? Pour info, le temps est l’unique domaine dans lequel nous sommes tous égaux. Nous avons tous 24 heures par jour, pas plus, pas moins.

Quand je regarde d’un peu plus près l’emploi du temps de ceux qui me balancent cette excuse, je me rends compte qu’une nouvelle fois, il s’agit d’une question de priorité.

Certains d’entre-deux consacrent leur vie entière à leur boulot, d’autres passent leurs soirées à jouer à des jeux-vidéos, à regarder des séries ou des matchs de foot.

Ok, chacun fait ce qu’il veut ! Mais qu’ils ne viennent pas me dire qu’ils n’ont pas le temps de réaliser leur rêve. Qu’ils me disent plutôt qu’ils ont décidé de consacrer leur temps à d’autres activités. Ce n’est pas la même chose.

Tu n’as pas le courage ?

Désolé pour toi mec, mais à un moment donné, si tu veux que ta vie soit intéressante et accomplir de grands projets, bah faut te sortir les doigts du cul et passer la seconde.

Ceci dit, avec du recul, je vous garantis qu’il n’y a rien de bien difficile à organiser un grand voyage. C’est avant tout une question de passage à l’action et d’agenda. Le courage n’a pas grand-chose à voir dans cette histoire.

Tu n’as pas ma chance ?

Désolé, je ne savais pas que j’avais été béni par les Dieux, tu m’en apprends une belle !

Mais soyons sérieux deux minutes : la chance ? Quelle chance ? Tu crois que j’ai gagné mon voyage à la tombola ou que j’ai participé à un jeu-télé ? Ce voyage, je l’ai voulu, décidé, organisé et financé.

La chance n’y est pour rien.

Ce n’est pas le bon moment ?

Ok, le bon moment, c’est quand, à ton avis ? Le week-end prochain ? Les vacances ? La retraite ? Ou peut-être la mort, tiens, puisqu’on y est ?

Si tu attends le bon moment pour passer à l’action, tu risques d’attendre toute ta vie, mon pauvre.

Parce que le bon moment, dans la vie d’un homme, il n’existe probablement pas. Il y aura toujours une excuse ou quelque chose qui cloche : une maladie, un enfant qui vient de naître, un décès dans la famille, une perte d’emploi, une phase de déprime, une crise économique, un crédit à rembourser ou je ne sais quoi encore.

Alors comme dirait notre bien-aimé ex-président : le bon moment, c’est maintenant !

Vous avez compris où je voulais en venir ? Vous pouvez remplacer l’idée d’un voyage par n’importe quel autre rêve ou projet. C’est le même principe.

Les excuses, ça suffit !      

Les excuses, c’est pour les faibles et les passifs. Si vous n’arrivez pas à accomplir quelque chose qui vous passionne, vous fait rêver ou vous tient à cœur, arrêtez de trouver des excuses bidons. Ça ne vous avancera à rien.

La vérité est ailleurs (nouvelle paraphrase). Peut-être avez-vous du mal à vous organiser, à gérer vos priorités ou à définir vos objectifs ?

J’étais dans cette situation il y a quelques années, et j’ai trouvé la solution en créant mon agenda de vie. Sans lui, je stagne, je ne vais nulle part.

C’est la raison pour laquelle j’ai écrit Le Pouvoir de l’Agenda. Je vous y livre de façon détaillée la méthode qui m’a permis de réaliser mes projets et de me bouger (enfin) les fesses.

Dans ce livre, vous allez apprendre à :

  • Définir vos objectifs de vie en 7 étapes simples
  • Découper vos rêves et vos projets en petites tâches concrètes et faciles à réaliser
  • Bâtir une vision claire et globale de la vie à laquelle vous aspirez
  • Créer votre agenda et en faire votre partenaire de vie
  • Adopter une attitude proactive et positive face aux éléments extérieurs
  • Sortir de la victimisation à la française
  • PASSER A L’ACTION et quitter le troupeau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :